Qualcomm a remporté une victoire contre Apple dans le cadre d’une bataille juridique entre les deux géants de la technologie.

Un jury de San Diego a conclu qu’Apple avait enfreint trois brevets Qualcomm concernant le démarrage de l’iPhone et l’autonomie de la batterie, selon Reuters. Le jury a ordonné à Apple de payer 1,41 $ US par iPhone avec contrefaçon de brevet, ce qui représente environ 31 millions de dollars US.

Apple et Qualcomm sont engagés dans une bataille juridique en cours concernant la politique de Qualcomm qui consiste à facturer des frais de licence de propriété intellectuelle en sus des prix réels de ses puces pour smartphones pliables. Apple a intenté une action en justice contre Qualcomm pour un montant de 1 milliard de dollars US, alléguant que Qualcomm fait payer la PI à laquelle elle n’a aucun droit – cette affaire sera portée devant les tribunaux en avril.

La FTC a également pris part à l’action lorsqu’elle a intenté une action contre Qualcomm pour avoir pratiqué une tarification anticoncurrentielle de sa PI. Cette affaire s’est terminée en janvier, et c’est entre les mains d’un juge, ou des deux compagnies, pour en arriver à un règlement.

Le verdict de vendredi est une victoire relativement faible pour Qualcomm, du point de vue financier, qui est adjacente aux deux affaires les plus importantes. Cependant, cela pourrait avoir des implications plus importantes pour le procès principal, selon Reuters.

Dans cette affaire, Qualcomm a poursuivi Apple pour n’avoir enfreint que trois brevets relatifs à la réduction de la consommation de piles. Cette victoire a permis à Qualcomm d’établir que son IP a un coût par appareil – dans ce cas, 1,41 $US – qu’elle pourrait utiliser dans les arguments de l’affaire principale. Cela codifie comme légitime le principe même qu’Apple conteste dans sa revendication : que Qualcomm ne devrait pas être en mesure de facturer une redevance par téléphone basée sur l’IP.

La décision pourrait être d’autant plus importante sur le plan financier que Qualcomm affirme que ces trois brevets ne représentent qu’une petite partie de ses « dizaines de milliers » d’autres revendications de propriété intellectuelle.

C’est donc un petit pas de plusieurs millions de dollars pour Qualcomm. Et un pas de géant potentiel pour la chasse aux brevets.

Publié par Leguique Masquey

Geek depuis la plus tendre enfance, je vous partage toutes les actus et nouveautés à propos du smartphone pliable sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *